Le savon d’Alep (souvent on l’appelle l’Alep) a pris son nom de la ville où il se fabrique.

La ville d’Alep se trouve au nord-ouest de la Syrie. Elle a bien été mentionnée dans l’histoire antique des civilisations amorrite, hittite, assyrienne… La cité avait bien été un carrefour commercial prospère de deux principales activités artisanales : la fabrication de savon d’Alep et le textile. D’ailleurs la plupart de familles Alépine ont comme nom de famille le métier pratiqué depuis de générations par la famille elle-même. Nous citons comme exemple : SABOUNI c’est le nom de famille qui fabrique de Savon, BASMAJI : c’est le nom de famille qui imprime le tissue. C’est pour cette raison des familles portant le même nom n’auront pas obligatoirement de liens familleux.

 De toutes les villes orientales, Alep est celle qui produit la plus profonde impression sur le voyageur. Cette révélation est le résultat d’une enquête réalisé sur un grand nombre de visiteurs européens de cette ville historique. De la part de sa richesse culturelle, elle a été récemment élue « Alep Capital de la culture du monde musulman ». Sa situation géographique importante a fait de cette ville un carrefour commercial reliant le sud au nord et l’est à l’ouest. Cette « Vienne du levant », magnifiée par les architectures mameloukes et ottomanes qui la dotèrent de ses fabuleux caravansérails et le plus beau souk couvert du monde musulman. En admirant sa citadelle imposante qui domine la ville, on est transporté dans l’histoire d’Alep des hittites à notre époque.

 Il est vraisemblablement que la méthode de fabrication du savon d’Alep a été introduite en Europe par les croisés. Les premières savonneries en Europe se créent, au XIIe siècle, en  Espagne et en Italie (Naples, Alicante, Gênes, Bologne, Venise). La fabrication du savon à l’époque ne s’est pas développée dans ces régions. Au milieu du XVe siècle, Marseille a vu un développement très important de cette fabrication qui continue jusqu’à nos jours.

 

Fabrication de savon d’Alep Artisanale

Près de la porte de « Kon-Nessrine » La fabrication du savon d’Alep tel qu’il est actuellement se pratiquait dans des petits ateliers. En début du seizième siècle ces ateliers se furent transformés en véritable savonneries.

Ce métier qui était tenu que par quelques familles Alépines avait vécu plusieurs périodes de prospérité à déclin. Durant la période prospère, les maîtres savonniers ne divulguaient jamais leurs secrets de fabrication du savon d’Alep et les transmettre de père en fils.

L’arrivée de nouveaux savons industriels sur le marché avait provoqué le déclin de savon d’Alep. Durant cette période nous trouvions sur le marché que de savon de qualité médiocre. Les savons de très grande qualité se distribuait discrètement entre les familles nobles d’Alep.

Le fameux savon d’Alep avait connu un grand succès suite à son arrivé sur le marché Européen (Période : 1990 – 2011). Durant cette période les savonneries à Alep ce sont multiplier par 10. La majorité de ces savonneries ont été installées en périphérie de la ville d’Alep.

 Il est bon de noter que ce métier sur le plan économique (pour les fabricants) n’était pas vraiment lucratif. En fait le savonnier devrait débourser beaucoup d’argent en achetant les matières premières du savon, en payant les frais de fabrication et puis attendre minimum 9 mois pour pouvoir rentrer dans ces fonds. C’est pour cette raison les vrais savonniers sont tous passionnés de leur fabrication alchimique.

La Citadelle d'Alep

Ancienne savonnerie à Alep

Ancienne Savonnerie à Alep

Alepeo utilise des cookies destinés à vous offrir une expérience d'achat améliorée et
plus sécurisée, à personnaliser le contenu proposé et les publicités ainsi qu'à analyser
la performance de notre site. Nous pouvons aussi être amenés à partager les informations
concernant votre utilisation de notre site avec nos partenaires des réseaux sociaux,
marketing et analyse. En cliquant sur "Accepter et fermer", vous confirmez avoir pris
connaissance de notre Politique des Cookies et en acceptez l'utilisation.